Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Yoga et sexualité : Le retour à soi

Par  |  0 commentaire


On the Mat (de yoga)

Un avantage incontestable lorsqu’on pratique le yoga, c’est de s’approcher de la paix intérieure. Cet état d’esprit où le calme prend le dessus sur le reste. Une façon de s’en approcher est très certainement les flexions avant. Ces dernières facilitent le retour à soi. Si l’accession à la paix intérieure passe par le retour à soi, reste que se rencontrer générera souvent beaucoup d’agitation, de chaos. Paradoxalement, si l’agitation augmente en se rapprochant de soi, c’est beaucoup à cause de l’extérieur, de l’idée qu’on a de ce qu’on devrait être. L’espace entre qui nous sommes et l’image de soi qu’on voudrait projeter contribue à créer l’agitation, l’inconfort. Pas facile ni agréable, la solution est pourtant simple : il s’agit d’accueillir sans se juger, ce qui se présente à nous. Si on prend l’exemple d’une flexion avant toute simple, Uttanasana, souvent la première réaction est liée à la hauteur à laquelle nous sommes en mesure de poser nos mains. Est-ce que vos mains se rendent aux genoux ? Aux chevilles ? Par terre ? Qu’est-ce que ça crée comme émotion ? Comme pensée ? Est-ce que vous vous jugez ? Si vous vous fâchez est-ce que vous vous rendez plus loin ? Probablement pas hein ? Et si vous arrivez à toucher le sol, qu’est-ce que ça vous coûte ? Ressentez-vous une douleur, est-ce que votre dos est crispé ?

 

Off the Mat

Le même processus s’applique au reste de la vie. En prenant le temps de se rencontrer, on apprend à se connaître et à mesurer l’écart entre qui on est vraiment et qui on pense que l’on doit être. Mais quel défi que celui de ne pas se juger ! Quelle entreprise que celle de tenter de revenir à qui nous sommes peu importe que ce soit à contre-courant. C’est pas à pas, une respiration à la fois, qu’on peut s’en approcher doucement.

 

Quel est le lien avec la sexualité ? D’abord dans la rencontre avec l’autre, plus on est près de soi-même, plus on aura un élan naturel vers les autres. En s’approchant de la paix intérieure, on se tourne vers les autres gratuitement puisqu’on arrive maintenant à remplir soi-même le vide. Aussi, plus on est conscient de qui on est, plus les choix de personnes qu’on laissera s’approcher seront harmonieux.

 

On the mat (Au lit)

Lors d’une relation sexuelle ou d’échanges de caresses, on peut avoir tendance à vouloir plaire à l’autre, à laisser notre attention en surface, à juger ce qu’on ressent, ce qu’on fait ou encore ce qu’on ne fait pas. Mais dans ce contexte comme dans tous les autres, il peut être intéressant, voire nécessaire de prendre le temps de s’observer, de prendre conscience de ce qu’on aime, de ce qu’on aime moins, de ce qui nous fait réagir et surtout de ce qu’on ressent.

 

C’est en s’ancrant profondément en soi qu’on pourra avancer vers la profondeur de l’autre dans une interaction dynamique, où les aller-retour réciproques permettent à chacun de se rencontrer véritablement dans le plaisir.

Geneviève Labelle est sexologue, intervenante sociale et animatrice de cours prénataux. Depuis 2003, elle offre aux parents, ainsi qu’aux intervenants des milieux périnatal, préscolaire, scolaire et communautaire, des ateliers sur la sexualité qui permettent d’acquérir de nouvelles connaissances, d’alimenter la réflexion, de comprendre le développement sexuel et de réfléchir sur soi. Diplômée de l’UQAM à la maîtrise en sexologie clinique, elle propose des services de sexothérapie à la clinique Émergence Santé située à Montréal ainsi qu’à Eastman. Geneviève est une passionnée de la sexualité humaine, en plus d’avoir développé une grande habileté en animation et en intervention auprès de diverses clientèles. Son approche démystifie certains aspects de la sexualité et facilite la route qui mène à une expérience enrichissante et débordante de satisfaction.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *