Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Sexualité et yoga : Bouge tes hanches !

Par  |  2 Commentaires


Les apprentissages que l’on fait dans notre pratique de yoga peuvent se transférer à la sexualité. En prendre conscience peut nous permettre de les intégrer et de les ancrer.

On the mat (yoga)

S’il y a une région du corps qu’on découvre au yoga, c’est bien les hanches. On peut même se surprendre à se demander si c’est vrai qu’elles sont mobiles. Peu à peu, au fil du temps, on arrive à, d’abord, prendre conscience de nos hanches, puis, à les positionner un peu différemment pour éventuellement, doucement et avec compassion, en augmenter la mobilité. Lorsqu’on pense aux postures qui favorisent l’ouverture des hanches on pense entre autres au pigeon, aux différentes variations de guerriers, aux ponts, mais on oublie souvent que des postures aussi simples que la position assise, le chien tête en bas, ou même le sous-estimé Savasana permettent aussi un travail sur les hanches. En fait, j’ai du mal à identifier une posture où les hanches ne sont pas du tout impliquées, minimalement au niveau de la présence et de la conscience de ce qui se passe. Les mouvements corporels ainsi que la respiration sont à ce point liés à la sexualité qu’une approche tout entière se concentre sur les liens entre le mouvement du bassin, la respiration et la satisfaction sexuelle.

Off the mat (L’approche sexocorporelle)

L’approche sexocorporelle permet entre autres d’apprendre ou de réapprendre à bouger le corps afin de maximiser le plaisir. À travers ces exercices on arrive même à traiter plusieurs dysfonctions sexuelles. Plusieurs exercices s’apparentent à des postures de yoga (par exemple, le chat). Étonnement, plusieurs personnes pratiquant le yoga, n’ont pas eu le réflexe de transférer leurs acquis à leur vie sexuelle. Bien évidemment, l’idée n’est pas de rechercher l’excitation au yoga, mais plutôt de développer sa capacité de ressentir la mobilité du bassin pour ensuite tenter de la retrouver lors des ébats sexuels. Et on sait que plus un mouvement est pratiqué hors de la sexualité, plus il sera intégré dans le corps et donc simple à utiliser dans sa vie sexuelle.

Au lit

Tout comme au yoga, l’objectif n’est pas de se mettre à bouger frénétiquement les hanches tout d’un coup. Mais plutôt d’apporter doucement sa conscience dans ses hanches et ainsi découvrir ce qui s’y passe. D’ailleurs, plus il y a de lenteur, plus il y a de conscience donc plus il y a de plaisir ! Est-ce qu’on ressent quelque chose ? Est-ce qu’il y a du mouvement ? Est-ce qu’on a l’impression que c’est figé ? Et que se passe-t-il si on bascule légèrement les hanches d’avant en arrière ? Que ressent-on ? On peut se lancer dans cette exploration seul(e) d’abord, puis quand on en a envie, retenter l’expérience en présence d’un(e) partenaire, pendant un échange de caresses générales ou génitales ou pendant une pénétration.

Souvent, les mouvements de hanches conscients, aussi subtils soient-ils, vont permettre au plaisir de s’amplifier et de se diffuser plus fluidement dans le corps en entier. Ils vont aussi favoriser la mise en place d’une excitation sexuelle « solide ». De plus, plusieurs personnes se sentiront « désirables » ou « sexy » en habitant leurs hanches. Sans parler de l’impact sur le désir et le plaisir de l’autre de voir son ou sa partenaire bouger ainsi et avoir davantage de plaisir. N’y a-t-il pas là plein de beaux bénéfices à découvrir ?

Geneviève Labelle est sexologue, intervenante sociale et animatrice de cours prénataux. Depuis 2003, elle offre aux parents, ainsi qu’aux intervenants des milieux périnatal, préscolaire, scolaire et communautaire, des ateliers sur la sexualité qui permettent d’acquérir de nouvelles connaissances, d’alimenter la réflexion, de comprendre le développement sexuel et de réfléchir sur soi. Diplômée de l’UQAM à la maîtrise en sexologie clinique, elle propose des services de sexothérapie à la clinique Émergence Santé située à Montréal ainsi qu’à Eastman. Geneviève est une passionnée de la sexualité humaine, en plus d’avoir développé une grande habileté en animation et en intervention auprès de diverses clientèles. Son approche démystifie certains aspects de la sexualité et facilite la route qui mène à une expérience enrichissante et débordante de satisfaction.

2 commentaires

  1. MP Dufort

    15 décembre 2014 à 9:22

    A imprimer

  2. Pingback: Mon yoga virtuel – Geneviève Labelle, sexologue et psychothérapeute

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *