Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Révéler les super pouvoirs de nos enfants : « Aide moi à faire seul »

Par  |  0 commentaire


“L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on doit laisser jaillir”. Maria Montessori

Favoriser la confiance en soi et l’autonomie de son enfant, tout en lui apprenant à évoluer à son propre rythme, développer ses sens en le rapprochant de la nature dès le plus jeune âge.

« Tous les enfants, quel que soit leur milieu, ont besoin d’assistance et de respect pour retrouver leur nature ensevelie, leur nature vraie. »

« Aide-moi à faire tout seul » ou « apprends-moi à faire tout seul »
Une éducation surprotectrice ou trop autoritaire s’oppose à l’énergie créatrice de l’enfant. Derrière toute « déviation » – violence, troubles psychiques, colère et caprice –, il y a souvent un enfant « empêché » de grandir, à un moment donné et sur un certain plan. Aussi le cadre pédagogique doit-il être soigneusement élaboré pour répondre à son « impérieux besoin de liberté et de choix », et canaliser « en douceur » son énergie vitale, « sans toucher à sa vigueur ». La tâche de l’éducateur consiste à motiver l’enfant et à installer une ambiance adaptée. Toute intervention est mesurée. « Aide-moi à faire tout seul » est la demande implicite de l’enfant.
L’adulte encourage l’enfant dans son désir de faire et refaire par lui-même. Son travail consiste à accompagner l’enfant mais pas à faire à sa place. De manière générale, lorsque nous montrons à un enfant une manière de procéder, il convient de le faire le plus lentement possible, en se mettant à son niveau et en décortiquant bien chaque geste.

Pensées – L’enfant n’est jamais oisif
L’activité spontanée de l’intellect enfantin « fonctionne comme le cœur qui bat », sans contrainte ni fatigue. La preuve ? L’énorme travail qu’il accomplit spontanément au cours de ses trois premières années, surmontant seul les écueils de la vie : souffrances, confusion, bruit, sensations multiples. Dans ce puzzle désorganisé, il se met « au travail » pour construire et différencier ses deux univers – le soi et le « non-soi », le réel et l’imaginaire, la cause et l’effet, l’avant et l’après, etc. Il s’attaque au langage, à la marche, tout l’attire et l’aide à croître. C’est un savant, un explorateur en herbe.

Ce n’est pas un adulte en miniature
Il ne « travaille » pas comme l’adulte, pour une motivation extérieure ou une finalité immédiate. Il « travaille » inlassablement, par répétition, s’active pour se parfaire, obéissant à des lois de croissance, des directives intérieures, dans un éternel présent. A l’adulte de respecter ce rythme. On n’interrompt pas un enfant « absorbé » dans une tâche : « Toute aide inutile arrête le développement. »

Il est doté de capacités naturelles
Il est en perpétuelle évolution, avec des phases lentes de croissance et des phases violentes de transition ou de métamorphoses, dites « sensibles ». La période « sensible au langage », durant laquelle, sans effort conscient, il s’empare de tout ce qu’il entend ; celle « sensible à l’ordre », qui répond à son besoin de stabilité, dans cette phase de construction de lui-même ; ou celle de l’ »affinement des sens ». Entre 3 ans et demi et 4 ans, la stimulation de ceux-ci favorise l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du système métrique.

La liberté et le respect du rythme de chacun.
Peu importe que l’enfant soit rapide ou lent, du moment qu’il est concentré. Éviter de coller des étiquettes sur les enfants (tu es lent, rapide …), au risque de l’enfermer dans des cases. Le rythme de chacun peut varier en fonction des moments de la journée, de l’activité, des différentes périodes de son développement.

Son apprentissage est sensitif
Un jeune enfant saisit le monde qui l’entoure au travers de l’utilisation constante de tous ses sens. L’intellect de l’enfant ne fonctionne jamais seul, mais en liaison intime avec ses systèmes nerveux et musculaire. L’intelligence ne peut se développer sans l’aide de la main, par exemple. Pour apprendre, il faut de la concentration, et la meilleure façon pour l’enfant de se concentrer et de fixer son attention est d’accomplir des tâches avec ses mains. Il faut donc laisser l’enfant toucher son environnement le plus possible, et ce en rendant, justement, cet espace adéquat à une telle exploration, avec des outils adaptés, réalisés pour aiguiser ses sens. Jusqu’à 3 ans, il se nourrit d’informations comme une éponge, manipule, gesticule, regarde, écoute, goûte tout ce qui est à sa portée. « Il fabrique alors sa propre chair mentale », non avec son intelligence, mais avec ses sens.

L’autodiscipline
Elle va de pair avec la notion de liberté, l’enfant est invité à repérer lui-même ses erreurs, plutôt que d’attendre passivement les corrections de l’adulte. Il ne s’agit pas tant d’avoir “juste” ou “faux” que de s’exercer à faire mieux, se perfectionner dans l’activité choisie.

L’action en périphérie
Il est préférable d’agir sur l’environnement plutôt que sur l’enfant lui-même. Il s’agit par exemple de parler moins fort pour l’inciter à en faire autant plutôt que de lui ordonner de le faire. Ou encore de mettre à sa portée un meuble de rangement pour ses livres, plutôt que de lui demander d’aller les ranger ou les chercher dans une bibliothèque difficile d’accès…

La place et le rôle de l’adulte
L’éducateur ou le parent est un observateur bienveillant.
L’observation est la clé de voûte de cette pédagogie.

La période sensible de l’ordre est extrêmement forte chez le jeune enfant, surtout entre 0 et 2 ans. Notre rôle d’adulte est de respecter ce besoin, en offrant à l’enfant beaucoup d’ordre dans son environnement et de constance dans sa vie en général. C’est cela qui lui permet de construire son monde intérieur, une stabilité et une grande confiance en lui qui le serviront toute sa vie.

Catherine est coach, enseignante et formatrice, elle accompagne parents et enseignants.
www.latitudebieneetre.org

Franco-Indo-Canadienne Catherine Agostini considère depuis sa jeunesse la vie comme un laboratoire. Elle a une feuille de route avec des destinations aux quatre coins du globe, et a vécu en Europe, en Océanie, en Asie, a nomadisé avec les Touaregs du Sahara et fait escale au Canada. En chercheuse, elle a opté pour un parcours atypique et multidisciplinaire qu'elle considère comme un atout: ayant une formation d’agent de voyage, elle a d’abord enseigné la vente et la production du voyage, elle est guide spirituel Asie, instructeur d’Arts Martiaux, alpiniste chevronnée (Licancabur, Kilimandjaro, Cotopaxi), pilote ULM, elle a enseigné dans un bidonville en Inde, puis a travaillé́ à un haut niveau dans le monde de la course automobile (Championnat du Monde des Rallyes et responsable du Media Center du Grand Prix de F1) Ébranlée par un deuil , son cœur se brise, mais c’est son cœur de pierre qui se brise pour laisser émerger un cœur plus humain. La mort la propulse dans la vie... La voyageuse au long cours met alors le cap sur le plus fabuleux voyage, le Voyage Intérieur, un voyage vers l´expansion de la conscience, où elle apprend à aimer l´ombre autant que la lumière. Depuis cet éveil elle se découvre une vocation: être Passeur de Vie, pour plus de chaleur, de compassion et d´Amour et accompagne la vie jusqu'à la mort dans une unité de soins palliatifs, ainsi que les femmes incarcérées afin de briser "le syndrome de la porte tournante "dans le cadre de la réinsertion. Riche d'une expertise de plus de 15 ans, d'un savoir-faire et d'un savoir- être elle est Fondatrice et Directrice de Latitude bien- Être, une entreprise de ressourcement (www.latitudebienetre.org), elle est coach/ conférencière, rédactrice bloggeuse, en processus d’écriture elle est enseignante Yoga Nidrâ et Méditation, lectrice praticienne des dossiers akashiques, et thérapeute énergétique dans la tradition shinto. Son cœur l'appelle à se tourner vers l'autre, car aller à sa rencontre est toujours source d'enrichissement réciproque et créatif. «On a deux vies et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on en n'a qu'une.» - Confucius.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *