Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Réflexion (légère et sans prétention) sur le mot « équilibre »

Par  |  0 commentaire


Équilibre.

Quel mot formidable, enchanteur et équilibré, à consonance aquatique, liquide, quand on le prononce à voix haute : équilibre. Équilibre. Équilibre. Mon dictionnaire en dit : « État de stabilité du corps »; « Distribution égale des forces, des masses »; « État d’une personne pondérée ». Équilibre. Équi. Libre.

Libre?

Est-ce une coïncidence si nous y retrouvons ce mot, libre, évocateur de mille possibilités, de voyages, de vie réussie, de chemins hors du commun, hors de la masse et de la pensée établie? Cela signifierait-il qu’une personne équilibrée serait libre, libre de toute instabilité physique, émotionnelle, mentale, spirituelle, affective? Libre d’être elle-même en tout temps, sans peur, sans contraintes, sans craindre l’œil soupçonneux des autres, sans craindre l’Autre, justement, parce qu’elle serait en parfaite confiance d’elle-même, calme, émotivement stable, parfaitement alignée avec ses désirs les plus purs? Ne trouvez-vous pas que ce mot, libre, évoque des ailes dans le dos? De longues ailes solides, puissantes, car, pour voler en parfait contrôle, je suppose que cela demande de l’équilibre, de la stabilité…

En poursuivant cette ligne de pensée, une personne déséquilibrée ne serait-elle pas prisonnière de sa propre vie, prisonnière et dépendante de toute chose, de l’amour sans cesse insatisfait, de ses émotions en montagnes russes, de son corps perturbé, d’organes dysfonctionnels, d’un état mental fragile? Je me permets, bien entendu, de réfléchir à voix haute. Et comme, en ce monde imparfait, nous vivons en zones grises, je me dis que moi, et probablement vous, nous, la population, oscillons entre l’équilibre et son contraire, cherchant, de toutes les manières possibles qui soit, une façon, notre façon, d’atteindre cet équilibre et d’être libre, enfin, dans un corps solide, avec une santé solide, des émotions stables, un mental stable au beau milieu de la vie en mouvement.

Équilibre est un mot magique, un mot parfait. Un mot qui, cependant, signifie beaucoup de choses importantes, tellement de choses importantes que si je devais m’incarner en un mot, je ne prendrais certainement pas celui-là, car je manquerais de ployer sous ce poids intense de toutes ses attentes, de toutes ses significations et ses conditions. Un mandat trop lourd que d’être porteur de ce mot. C’est beaucoup de responsabilité, ça demande un certain équilibre pour bien s’incarner dans ce mot. Pour l’instant, je me contente d’être apprentie et d’apprivoiser toutes les richesses des significations de équilibre.

Soyons attentives, et attentifs, aux mots qui surgissent dans notre vie et rebondissent, presque affolés, comme ces super balles de notre enfance, dans notre vie quotidienne : à la radio, dans les rendez-vous, chez nos praticiens de la santé, acupuncteur, amies yogis, les réseaux sociaux. Comme il m’arrive parfois de réprimander vertement mes protecteurs, appelez-les comme vous voulez… Guides, Anges, Folie, Amour Pur, Infini, Plus Grand Que Soi… Bref, quand j’interpelle vivement ce Plus Grand qui m’entoure et me soutient, m’encourage dans mon chemin de vie, je porte ensuite attention aux messages que je reçois, qui prennent la forme d’un mot qui se répète à l’infini, au fil des jours, qui martèle ma vie, mon quotidien, jusqu’à ce que la connexion se fasse, et me fasse réagir : « Ahhh! C’est donc ça! » Ces temps-ci, le mot équilibre revient sans cesse, moqueur, insistant, soucieux, en couleurs néon pour que je puisse le voir, le contempler, m’apercevoir qu’il est là et cherche à me contacter. Je l’imagine me regarder et se tordre de rire, les larmes aux yeux et les abdos douloureux. Un équilibre compréhensif, aussi, doux, tendre et ô combien fragile, éphémère comme les feuilles aux arbres ou comme ces insectes, pourtant nécessaires à l’équilibre de la vie, et qui ne battent des ailes que quelques heures ou quelques jours avant de s’éteindre.

Et vous? Quel est ce mot qui revient dans votre vie, tout le temps, constamment? Résonne-t-il en vous? Comment l’interprétez-vous? Est-ce pour vous une simple coïncidence, ou un message clair et urgent que l’univers vous envoie? L’ignorez-vous ou bien en prenez-vous soin, peut-être maladroitement, comme une plante précieuse et exotique mal connue qui pourrait dépérir si elle est négligée? Le mot équilibre revient-il souvent dans votre vie? « Je n’ai pas d’équilibre ». « Je perds l’équilibre. » « J’ai (ou je n’ai pas) une vie équilibrée. » « Tout est une question d’équilibre. » «Cette posture d’équilibre me donne de la misère. » « Je tiens en équilibre sur le nez 5 minutes. » (C’est une blague.)

En regardant mon nombril, mon moi, mon me, je constate que l’équilibre est presque un leurre, malgré ma vie que je croyais pourtant équilibrée, à peu de chose près. Les malaises, bobos, maladies en « ites » et les montagnes russes d’émotions révèlent-ils un mini déséquilibre de rien du tout? Poser la question, c’est y répondre. Mon équilibre se tient en équilibre, sur une seule jambe, un mince filament suspendu dans le vide, prêt à céder, prêt à tomber, qui craint ce moment catastrophique où il se fracassera, mais qui, chaque fois qu’il oscille, se crispe de volonté, s’arme de sa bonne humeur légendaire, de son acharnement et de sa maudite tête dure pour remonter sur son long fil fragile.

À lire toutes ces définitions d’équilibre dans le dictionnaire, et qui concernent plusieurs domaines tels la finance, la chimie, la physique, les arts, le mental, la physiologie, la psychologie, l’astronomie, l’urbanisme, les sports, la géologie et j’en oublie, j’en viens à la conclusion très scientifique de salon que la recherche de l’équilibre occupe une place importante dans nos vies, sur notre planète et dans notre galaxie.

En attendant d’atteindre un équilibre parfait et permanent (je blague!), soyez à l’écoute de ces mots qui ponctuent votre quotidien et qui reviennent avec insistance au fil des jours, des semaines, des saisons : amour, résilience, compassion, amitié, ange gardien, bonne étoile, méditation, yoga… De toute manière, tous ces mots, peu importe comment ils se présentent, peu importe comment nous les interprétons, sont des éléments précieux qui finissent par mener vers…

L’équilibre.

Namasté et profitez-en pour savourer ce soleil qui paresse jusqu’à très tard en été et disparait trop tôt en hiver… question d’équilibre, bien sûr.

 

Johanick

xxx

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *