Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Ralentir le Flow au rythme des battements de mon cœur

Par  |  5 Commentaires

Novembre représente pour moi le début d’un cycle hivernal où la luminosité est de moins en moins présente. La nature se met en état de dormance et le corps doit tant bien que mal s’adapter à un changement de température important. L’an dernier, j’ai manqué tout l’hiver comme je me trouvais en voyage en Asie, d’octobre à avril. Cette année, je suis en montagne au Québec et je vis cette transformation saisonnière autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de moi-même. De nature, je n’aime pas le froid et je pratique très peu de sport d’hiver. J’ai toujours les extrémités (mains et pieds) congelées et de par ma constitution ayurvédique (Vata), mon corps a quelques difficultés d’adaptation en Automne-Hiver.

Cette année, nous avons fait le choix de vivre une partie de l’année en campagne dans les montagnes jusqu’à la fin janvier où j’aurai le plaisir de lancer mon tout premier livre avant de me rendre à Bali pour y enseigner une retraite et terminer ma formation (Niveau 4) sur la Respiration Consciente. Cependant, je dois vous avouer que cette décision n’a pas été de tout repos. Je vous explique : lorsque nous avons passé 6 mois en Asie l’an dernier, nous sommes réellement tombés en amour avec Bali. La principale raison mis à part sa beauté, sa spiritualité, ses temples, ses rizières et son peuple extraordinaire, Bali a pour effet de faire chuter mon taux d’anxiété à ZÉRO. Depuis mon retour au Québec en avril, j’ai décidé d’explorer pourquoi mes troubles anxieux étaient si élevés en Amérique versus à l’autre bout du monde considérant que mes tâches quotidiennes sont les mêmes. Je demeure une maman entrepreneure qui gère un studio de yoga virtuel, une ligne de bijoux de méditation, des retraites et des ateliers, l’écriture d’un livre, ma collaboration sur plusieurs blogues, ma formation continue en plus de plusieurs autres projets. Je suis donc en mode « analyse » depuis le mois d’avril sur mon mode de vie au Québec versus mon mode de vie à Bali. Entre avril et mai 2016, nous avons vécu le choc du retour au pays, les blues et ensuite le stress est débarqué. Nous sommes retournés à Bali en juillet ainsi qu’en octobre pour des voyages de 3 semaines et le retour au Québec s’est passé de façon identique; c’est-à-dire dans le chaos. J’ai réalisé que l’un des principaux problèmes est le rythme énergétique de l’endroit.

En Amérique, tout va vite, on court dès le moment où le réveille-matin sonne jusqu’à ce qu’on dépose la tête sur l’oreiller le soir. On se lève le matin en regardant nos courriels, on prend nos messages, on se branche à nos réseaux sociaux, le téléphone commence à sonner à 8am, on se dépêche de déjeuner et d’amener les enfants à l’école. Le stress commence à monter dès que l’on met le pied en dehors du lit. Cette énergie se transmet et se mélange à l’énergie de ceux qui cohabitent avec nous. Pourtant, qui donc met ce stress matinal sur nos épaules? Nous-mêmes et personne d’autre… À Bali, la prière, les offrandes, les cérémonies prônent. On se réveille avec le soleil et la beauté de la nature. On commence la journée tout comme le peuple avec de la gratitude, des prières, une marche sur la plage, mais une chose est certaine, on débute la journée dans un calme profond ainsi qu’une connexion extraordinaire avec la nature. Ma grande question était : Comment vais-je réussir à ralentir le flow de ma vie en Amérique pour qu’elle m’apporte les grands bienfaits de ma vie à Bali?

Voici donc ce que mon conjoint et moi avons décidé d’établir comme routine de vie :

  • Mon réveil-matin sonne à à 5am (1h avant le réveil de la petite) pour bénéficier d’une heure avec moi-même. J’opte pour 40min de Yoga doux (étirements) pour bien réveiller mon corps dans la douceur, 15min de Respiration et 5 minutes de Prières.
  • Je ne touche pas au téléphone ni à l’ordinateur avant d’avoir fait ma routine matinale et avoir pris mon petit déjeuner.
  • J’essaie de prendre une marche à l’extérieur à chaque jour pour bien m’oxygéner
  • Je reviens de l’école à 3:30 et je commence déjà à cuisiner le repas du soir de façon à manger à 5pm (je suis bien consciente que cela n’est pas possible pour tout le monde, mais dans la mesure du possible, essayez de manger le repas du soir le plus tôt possible dans la soirée)
  • Le repas du soir se fait en général dans le silence toujours sans télévision, sans aucun bruit externe avec lumière tamisée et ambiance de calme.
  • Je prépare le bain dès 6h pour la petite et je me douche également.
  • Je prends mes derniers courriels autour de 18:30pm pour ensuite tout mettre en « mode avion ».
  • Je passe du temps avec la petite avant le dodo et la mets au lit à 19:30
  • Je termine ma journée en compagnie de mon conjoint avec notre routine de soirée (lecture, yoga, respiration, remerciements) et je suis au lit entre 20:00 et 20:30.

De plus, nous débranchons le WIFI dès que nous n’en avons pas besoin, car le WIFI crée en lui-même tout un réseau d’ondes à l’intérieur de la maison. Idéalement pas d’écran minimum 1h avant le coucher donc aucune stimulation du système nerveux. Manger idéalement des aliments chauds en période plus froide ce qui a pour effet de stimuler votre système digestif qui a tendance à dormir dans cette période.

Enfin, ces petits changements me rapprochent de mon mode de vie idéale dans lequel le flow de ma routine est au rythme des battements de mon cœur, ce qui a pour effet de m’apporter la sérénité dont j’ai besoin.

En terminant, mon plus beau conseil est sans aucun doute d’écouter les signes que votre corps vous envoie et créez les changements en conséquence pour choisir la voie du mieux-être.

Instigatrice et conceptrice de Monyogavirtuel.com, Annie Langlois est une passionnée de mode, diplômée du Collège LaSalle en commercialisation de la mode. Oeuvrant dans le milieu depuis plus de 15 ans comme mannequin puis designer-entrepreneure et styliste, elle fut entre autres, la designer de 2 lignes de vêtements, styliste de plusieurs émissions télévisuelles ainsi que directrice artistique de divers projets mode. Depuis plus de 10 ans, Annie s’intéresse à l’alimentation saine, médecine naturelle, mise en forme et surtout au pouvoir d’auto-guérison intrinsèque à chaque être humain. Un intérêt marqué pour le yoga et la méditation se transforme en une véritable passion qui l’amène à suivre plusieurs formations professorales et recevoir des certifications en hatha yoga, vinyasa et yoga kundalini qu’elle enseigne maintenant. En 2008, Annie et son conjoint Yantsi vivent l’évènement le plus déterminant de leur vie : la perte de leur premier bébé à 6 mois de grossesse. Les mois qui ont suivi ont été les plus difficiles de leur vie. Suite à ce choc, Annie a souffert de troubles d’anxiété sévères et fibromyalgie. L’appel du yoga était de plus en plus fort et la pratique contribua grandement à guérir cette blessure et à donner un sens à ce passage tumultueux. Les années qui ont suivi cette épreuve furent remplies de rencontres et d’expériences touchant à peu près à toutes les sphères entourant la santé et le mieux-être. Aujourd’hui, la vie a pris un sens tout à fait nouveau et le couple vit chaque jour dans l’amour, la gratitude et la compassion. En 2013, ils mettent sur pied leur projet commun de vie qu’ils murissaient tous deux depuis le tout début de leur relation soit : créer une plate-forme de bien-être où l’on peut retrouver tout ce dont on a besoin pour faire son exercice dans le confort de chez soi et ainsi cheminer vers une santé optimale… Monyogavirtuel.com représente pour Annie un retour à la vie et une façon de redonner à grande échelle tout ce qu’elle a reçu de façon à rejoindre et aider le plus de gens possible à travers le Yoga et la mise en forme. La mission de vie d’Annie est d’inspirer les gens à prioriser leur santé en leur partageant des techniques douces à incorporer dans leur quotidien. Heureuse maman d’une magnifique petite fille de 4 ans qui s’appelle Shaya (qui signifie : la vie !) et qui la comble de bonheur, elle remercie la vie chaque jour pour ce précieux cadeau et vit chaque seconde de bonheur avec le cœur rempli de gratitude… Namasté

5 commentaires

  1. Manon Gendron

    19 novembre 2016 à 8:09

    Allô pour avoir des conseils de ce que je devrais prendre dans les vidéo à qui pourrait m’aider dans mes choix
    Je débute dans le yoga et la méditation. J’ai fait un peu de Qi gon avec le DVD de Nicole Bordeleau et des méditations avec elle également. J’ai 55 ans ,j’ai pris 45 lb Alors je suis en surpoids et avec des parents vieillissants et malades j’ai eu un été un peu stressante. J’ai fait une dépression qui est fini mais fragile et comme toi l’hiver ne me réussi pas bien. Je fait des dépressions saisonnière l’automne et l’hiver,comme tu dit dans ton texte le manque de luminosité et un gros manque de motivation et d’énergie à la baisse. Je fait de la marche mais je n’aime pas les gym .
    Je fait de lhartrose au cou. J’ai de moins en moins de souplesse vu le surpoids et le manque d’exercice.
    Alors lentement mais sûrement je voudrais tellement me reprendre en main pour mon corps et ma santé mentale.
    Et ca peu sûrement m’aider à retrouver mon équilibre alimentaire et recommencer à reprendre de bonne abitude .
    Je dirais que depuis un ans je suis sur une pente descendante je voudrais me retrouvé. J’avais perdue 70 livre il y a maintenant 7 ans et la vie et toute les incontournables de la vie mon remis sur se chemins. Alors si tu pouvais m’enligner dans des bon choix qui pourrait m’aider svp. Ça serait très apprécié. Merci à l’avance.

  2. Mireille

    20 novembre 2016 à 3:50

    Merci pour cet article inspirant. Nous sommes les propres créateurs de notre espace de vie.

  3. Linou

    21 novembre 2016 à 3:33

    Mon coeur et mon âme te remercie toi et ta famille d’avoir été sur ma route!Gratitude et lumière à vous! Namasté je vous aimes ! Linou xx

  4. Isabelle

    21 novembre 2016 à 11:03

    Ton billet trouve echo en mon coeur. J,aspire a cette meme paix, au travers du quotidien quebecois. Est il possible, même si nous avons mis à la lumière de notre conscience nos plus redoutables croyances, de pouvoir vivre en communauté sans cette lourdeur que je ressens comme un: il faut!

  5. Letizia

    22 novembre 2016 à 7:53

    Très bon article qui met en relief les névroses de notre société, toujours connectés, toujours disponible et toujours en train de faire du multi-tasking. J’aime beaucoup la structure de la journée parfaite. Rien qu’à le lire, ça apporte un peu d’apaisement. Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *