Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Quand la façon dont tu te définis fait mal

Par  |  2 Commentaires


Un jour, j’ai été sans emploi pendant quelques mois. Je me souviens que je regardais mon amoureux et mes enfants partir respectivement pour le travail et l’école et que moi, je n’étais attendue nulle part. Je n’étais plus l’employée de… Je ne savais plus ce que j’étais. Les fins de semaine, ça allait. Mon amoureux et mes enfants étaient là, nous avions un rythme commun. La semaine, j’étais décalée, malheureuse. Je n’avais plus le gout de grand-chose. Même mes passions ne me faisaient plus envie. Les gens les plus proches de moi se sont inquiétés, ils ont bien tenté de me faire voir l’étendue de mon malÊTRE, mais j’étais bien trop occupée à garder la tête hors de l’eau instinctivement pour SENTIR ce qui se passait à l’intérieur de moi. J’ai dépéri, pas mal, mais bien entourée, je n’ai pas sombré.

Lorsque j’ai retrouvé un emploi, j’ai par le fait même retrouvé ma DÉFINITION. Naïve, j’ai pensé que la tempête se trouvait derrière moi. Erreur! C’est à l’intérieur de moi que cette tempête faisait rage. Oh, elle s’est bien calmée quelque temps ayant un nouvel emploi à se mettre sous la dent. Ça tient le hamster occupé un nouvel emploi, il y a tant à apprendre, à comprendre et on s’emploie aussi à s’intégrer à un nouveau groupe de gens, nos nouveaux collègues, nos nouveaux clients.

Puis un jour, j’ai senti que je ne savais toujours pas qui j’étais. Après beaucoup de réflexions, d’introspection, de discussions, d’écriture pour y voir plus clair, j’ai compris que je ne pouvais pas, ne devait pas, me définir par ce que je fais. J’ai compris que je me définissais à l’extérieur de moi. Donc, si je perdais ce qui se trouvait à l’extérieur de moi, je perdais mon IDENTITÉ.

J’ai donc commencé à changer mon discours intérieur. Je SUIS Isabelle. J’OCCUPE un emploi. Différent, n’est-ce pas? Je ne suis plus le titre du poste que j’occupe. J’ai aussi commencé à insérer la notion de temps dans mon discours. AUJOURD’HUI, je suis une femme de 35 ans. Parce que ce que je suis aujourd’hui est différent de ce que j’étais dans le passé et de ce que je serai dans le futur. Je change, j’avance, j’apprends, je chemine dans tous les sens, bon et moins bon.

Au même moment où je me demandais qui j’étais, je me demandais aussi ce que je voulais faire de ma vie. Difficile de répondre à l’une ou à l’autre de ces questions quand tout est flou. Et à force de patience, de temps et de beaucoup d’introspection, j’ai commencé à trouver des réponses, ou des parties de réponses. Et comme pour un casse-tête, au début tout était pêlemêle et je cherchais les morceaux qui forment le tour. Il faut bien commencer quelque part. Et plus les morceaux s’assemblaient les uns aux autres, plus ça devenait facile, jusqu’à ce que je puisse avoir une vue d’ensemble.

Bon, je n’ai pas fini mon casse-tête, il ne sera d’ailleurs probablement jamais vraiment fini, ou plutôt, j’aurai plusieurs casse-têtes à compléter au fil du temps, mais le tour est solide. Et comme j’ai défini mon cadre, c’est plus facile de mettre les bons morceaux dedans. Je demande parfois à une personne de confiance de m’aider à continuer mon casse-tête. Parfois j’en échappe quelques morceaux, il m’est même arrivé d’en perdre, mais selon Vladimir Nabokov : « Existence is a series of footnotes to a vast, obscure, unfinished masterpiece. »

Traduction libre : L’existence est la série de notes de bas de page d’un chef-d’œuvre vaste, obscur et inachevé.

Isabelle pratique le yoga depuis une quinzaine d’années et a touché à différents types d’enseignements auprès de plusieurs professeurs certifiés. Le yoga, la méditation, la lecture et l’écriture sont ses principales passions. Amoureuse d’abord et maman de deux magnifiques filles, elle réussit, souvent, à concilier sa vie professionnelle, familiale et ses passions personnelles pour se créer une vie à son image... dynamique, rieuse, heureuse!

2 commentaires

  1. Beaudry, Carole

    17 janvier 2018 à 9:54

    Comment fais-tu après une journée de travail et une soirée de maman et de conjointe pour être aussi productive dans l’écriture??? Je t’admire et je t’aime…Maman xx

    • Isabelle St-Jacques

      29 janvier 2018 à 8:46

      Merci maman xx

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *