Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Pourquoi la camomille est une plante intéressante pour la grossesse

Par  |  0 commentaire


La camomille allemande est une plante nutritive, calmante et minéralisante. On l’utilise davantage en tisane pour bénéficier de ses minéraux, dont le calcium et magnésium.

Les femmes qui ont des problèmes de sommeil pendant la grossesse bénéficient de ses propriétés en buvant une infusion avant d’aller dormir. Un concentré liquide sera davantage apprécié pour celles qui sont facilement réveillées par l’envie d’aller uriner et qui veulent éviter de trop boire avant l’heure du coucher. Pour celles qui préfèrent tout de même la tisane, boire l’infusion au moins deux heures avant d’aller dormir peut éviter de causer cet effet. Pour l’insomnie, on peut prendre la camomille seule ou en combinaison avec d’autres plantes telles que la mélisse et la lavande.

La camomille est aussi une action antidouleur (antalgique) dans le cas de crampes et de maux de ventre. Elle est une alliée pour la digestion qui est souvent perturbée pendant la grossesse.

Dans tous les cas, éviter de consommer des plantes médicinales pendant le premier trimestre à moins que celles-ci ne vous soient recommandées pour une raison médicale.

Précautions

Il est important de ne pas confondre la camomille allemande (Matricaria recutita L.), celle que l’on utilise couramment et qui est sécuritaire pendant la grossesse avec la Grande camomille (Tanacetum parthenium (L.)). Cette dernière est beaucoup plus amère que la tisane de camomille populaire et est surtout utilisée pour les maux de tête et l’arthrite. La Grande camomille est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement.

Jusqu’à ce que d’autres informations soient disponibles, les femmes qui doivent prendre un supplément de fer ont avantage à espacer la prise des suppléments et de la camomille de trois heures.

Les personnes qui sont allergiques aux astéracées (séneçon, marguerite, etc.), doivent être prudentes avec la camomille. Cela peut créer des dermatoses au pollen. Mais, sous forme de tisanes ou de plantes séchées, les réactions sont très rares.

Théoriquement, la camomille pourrait décupler les effets secondaires de certains médicaments sédatifs en se liant aux mêmes récepteurs que les benzodiazépines. Par contre, cela n’a jamais été démontré.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *