Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

L’orthorexie : Quand manger sain rend malade

Par  |  0 commentaire


Manger sain, ne serait-ce pas là une des clés pour vivre une vie en pleine santé ? S’il est incontestable que prendre soin de soi par l’alimentation ne peut être que bénéfique, il faut toutefois veiller à ce que cela ne devienne pas une obsession au risque de vous conduire vers l’orthorexie. Mise en lumière en 1997 par le Docteur Steven Bratman dans un article intitulé « The Health Food Eating Disorder », l’orthorexie consiste en un trouble du comportement alimentaire qui peut s’avérer un véritable danger pour celui qui le vit tant au niveau médical que socio-relationnel. Focus sur une nouvelle pathologie qui touche principalement les femmes…

Un esprit sain dans un corps sain…

Avant toute chose il est important de préciser qu’être végétarien, végétalien ou suivre un régime « free… », ne relève en rien de l’orthorexie.

Si l’obsession est le point commun entre toutes personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire, la nature du problème quant à elle est différente. En effet, contrairement aux anorexiques, boulimiques ou aux personnes souffrant d’obésité, l’orthorexique ne se concentre pas sur la quantité des aliments ingérés mais sur leur qualité, qu’il cherche jusqu’à l’extrême, de sorte qu’aucun « poisons » ne puissent entrer dans leur organisme. Cette recherche du produit parfait les conduit peu à peu à retirer de leur alimentation de nombreux produits souvent appréciés autrefois mais jugés dangereux pour leur santé à présent.
Outre la qualité première des aliments qu’ils vont cuisiner, s’ajoutent des comportements spécifiques tels que mâcher un aliment de très nombreuses fois avant de l’avaler ou encore d’exiger que le fruit ou légume ait été cueilli quelques minutes avant son utilisation.

Isolement socio-relationnel…

De par son côté privatif et extrême, le régime de l’orthorexique va progressivement l’éloigner de ses sphères amicales et familiales. Au vu des interdits alimentaires auxquels il se soumet, il lui est quasi impossible de partager un repas avec d’autres personnes. Ne prenant plus aucun plaisir à manger, il ne juge pas nécessaire de répondre aux invitations de dîners qui lui sont faites par la positive.

Êtes-vous orthorexique ?

Pour prévenir de ce trouble alimentaire et aider les professionnels ainsi que les patients à en détecter les signes précurseurs, le Dr. Bratman a mis en évidence dix questions servant d’auto diagnostique.
Comment interpréter les réponses à ce test : Si vous avez obtenu entre 4 et 5 OUI aux réponses, pas d’inquiétudes, mais vous pouvez commencer à prendre conscience de votre rapport à l’alimentation de façon plus détendue. Si vous avez obtenu des OUI à plus de la moitié du questionnaire, il serait judicieux d’aller voir votre médecin afin de discuter avec lui de votre comportement alimentaire.

Passez-vous plus de trois heures par jour à penser à votre régime alimentaire ? OUI – NON

Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l’avance ? OUI-NON

La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle à vos yeux plus importante que le plaisir de le déguster ? OUI-NON

La qualité de votre vie s’est-elle dégradée alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ? OUI-NON

Êtes-vous récemment devenu plus exigeant(e) avec vous-même ? OUI-NON

Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ? OUI-NON

Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments « sains » ? OUI-NON

Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et vos amis ?
OUI-NON

Éprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime ?
OUI-NON

Vous sentez-vous en paix avec vous-même et pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain ? OUI-NON

Vous l’aurez compris, manger sain et prendre soin de soi au travers d’une alimentation saine, équilibrée, mais non dépourvue de plaisirs gustatifs est une très bonne chose, mais comme pour de nombreux domaines, le danger pointe le bout de son nez dans les extrêmes. Profiter de la vie passe également par les petits plaisirs que celle-ci nous offre quotidiennement, et ce y compris dans nos assiettes.

Pour aller plus loin :

– L’article du Dr. Bratman (en anglais) : http://drbenkim.com/articles-orthorexia.html
– « Orthorexie – Quand manger sain devient obsessionnel. » de Renée Mc Gregor.
– « Pourquoi cette peur au ventre ?. » de Patrick Denoux

Passionnée depuis de nombreuses années par la psychologie, le développement personnel, les bienfaits de la créativité sur le bien-être, mais aussi par l’écriture, Isabelle collabore, entre autre, avec divers magazines web et papier pour lesquels elle rédige des articles sur ces sujets. Persuadée que chacun d’entre nous a le pouvoir de se créer la vie dont il rêve, elle veille à donner des clés pour améliorer le bien-être psychologique et émotionnel, et ainsi devenir le créateur de son existence. Entrepreneure dans l’âme, Isabelle accorde une grande importance au bien-être dans le monde professionnel. Il est, pour elle, tout à fait possible de faire cohabiter la carrière et la vie privée, et ce, de façon harmonieuse. Dans ses articles, elle vous livrera des clés, astuces et inspirations pour découvrir votre potentiel et le mettre au service d’une vie épanouissante. Bonne lecture !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *