Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

L’Inde , Ressourcement au cœur du sacré

Par  |  0 commentaire


Eurasienne, au carrefour entre l’Orient et l’Occident je suis une grande amoureuse de L’Inde.

Franco-Indo-Canadienne j’ai résidé dans le sud de l’Inde, à Pondichéry, j’y enseignais l’anglais et le français aux filles des bidonvilles, dans le cadre des missions étrangères et aujourd’hui, guide spirituel Asie & Moyen-Orient, agent de voyages, j’organise des séjours sur mesure en partenariat avec l’agence de voyages leader du Ressourcement, je guide et accompagne des groupes au cœur de ces contrées sacrées.

Envoutante et majestueuse, l’Inde déroute.
Un premier voyage au pays de Gandhi déboussole, au sens propre.
On y perd ses codes, ses repères.

Des sommets de l’Himalaya au triangle d’or indien, du Kérala à Varanassi, l’Inde est à la fois émouvante, troublante et saisissante.
Elle nous convie, dans une marche initiatique, à nous révéler la splendeur de la salutation et du prosternement, la diversité de ses paysages, le raffinement de son art et la complexité d’une culture millénaire et de traditions séculaires immuables.

Quelle grâce dans les sourires, quelle élégance dans les mouvements du sari, dans l’enroulement d’un turban, même au cœur de la pauvreté, quel naturel dans la spiritualité, quelle majesté dans son architecture, et quelle ferveur dans ses prières …L’Inde de Gandhi et d’autres sages plus secrets accepte les contradictions, le mélange des contraires.
La difficulté de la vie, on la rencontre à chaque coin de rue. La beauté aussi.
C’est à cette dimension mystique tout entière surprise dans son quotidien que l’Inde vous invite.
L’Inde voue sa fidélité aux principes primordiaux inaltérables, transtemporels. Le sanskrit depuis 3000 ans n’a subi aucun changement.
L’Inde est un immense joyau qui brille depuis des millénaires.
Des figures marquantes ont foulé l’Inde d’un pas doux et pacifique tout en faisant trembler le monde entier et tomber les murs de l’ignorance. Gandhi, mère Theresa, Tagore… QUEL HÉRITAGE !
À vous de vous laisser séduire.

POURQUOI ALLER EN INDE ?
5 termes, comme 5 voies, comme les 5 éléments (terre, eau, feu, vent, espace), comme les 5 doigts de la main.

L’Inde, synonyme de MERVEILLEUX
Comme le Rajasthan, le pays des mille et une nuit avec son architecture et ses palais de Maharajah. Sans omettre le monument emblématique du Taj Mahal, ce mausolée en marbre blanc finement ciselé situé dans la ville d’Agra.

L’Inde, une terre D’ÉMOTION et de couleurs, l’émotion est partout, à chaque carrefour.
Rencontrer une famille reste la promesse d’un voyage en quête de sens et de rencontres.
Sans oublier le Gange, à sa source au pied de l’Himalaya, d’un vert émeraude, le Fleuve sacré, parsemé de rituels de gratitude et de purification est le théâtre de puissantes et captivantes scènes quotidiennes et des cérémonies de l’Aarti Puja sur la rive près du ghat. Cinq prêtres, vêtus de blanc et de rouge, y conduisent ce rituel de la lumière, en hommage à la déesse Ganga, mère de tous les hindous (Mère Gange : Gangâ Ma), accompagnés de chants de mantra et de sons frappés sur des cymbales de fer.

L’Inde, une terre qui est aussi RUPTURE.
En Inde, on se sent étourdi, défait. Elle désoriente et remet les choses dans un autre ordre.
ELLE NOUS APPREND À DÉSAPPRENDRE. Elle nous introduit à une autre forme de pensée.
L’Inde, une terre de DÉPASSEMENT, celle qui introduit à l’essentiel et avance vers l’infini.
Elle prépare un terrain pour l’événement sans doute le plus décisif que puisse vivre un humain : l’INITIATION

L’Inde, au Cœur du SACRÉ.
L’Inde n’est-elle pas la Terre du Ciel ?
Le mot Namasté. Ce terme est un signe de reconnaissance d’une âme envers une autre âme. « nama » signifie s’incliner, « as » signifie je, et « té » signifie toi. Namasté signifie donc « je m’incline devant toi ».
L’añjali, un salut qui a ruisselé à travers des tonnes de siècles sans la moindre altération.
Il est le geste contrôlé de l’adoration et de la prière, avec son gracieux profil de bourgeon de magnolia, celui qui sert en Inde des milliards de fois par jour à ouvrir et fermer n’importe quel dialogue sans qu’on puisse y surprendre la moindre trace d’usure et de lassitude.
Il fait de l’Inde un pays de Grandes Floralies perpétuelles.
C’est ainsi que l’on dispose ses mains pour la première brasse marine, et si l’homme pouvait voler, c’est ainsi qu’il s’élancerait.
Ces mains capables de maudire, l’añjali les délivre et les transfigure.
À la fois supplication et offrande.
Les mains jointes dont les doigts édifient humblement la demande muette.
Quiconque vous salue ainsi vous murmure un témoignage d’admiration et de reconnaissance.Chaque salut est un culte.
Il possède tant de respect contenu, de recueillement et de gratitude qu’il allège et ennoblit celui qui le dessine. Au niveau de la poitrine, ce calice concrétise la flamme du coeur et s’en fait la messagère, hommage au Dieu intérieur. Il nous rassemble en notre centre et le sacralise.
Tout cela l’añjali ne vous le dira pas, trop aristocratique pour faire étalage de ses vertus.
C’est à vous de les découvrir.
L’añjali est le plus beau geste des hommes hérités des Dieux pour entreprendre la plus merveilleuse des aventures: la communication.

La destination ultime: La PAIX
C’est en visitant Raj Ghat, le Mémorial édifié en l’honneur du Père de la Nation, le Mahatma Gandhi, avec la flamme éternelle qui y brûle pour la paix mondiale que nos cœurs s’emplissent de plénitude.
Les ateliers de croissance personnelle guidés par les 4 principes de la spiritualité indienne, les cours de yoga et méditation ainsi que l’approche Ayurvédique (science millénaire indienne) offerts au sein de l’Ashram (lieu de retraite) à Rishikesh sauront initier l’union et l’harmonie au cœur du sacré.
C’est ainsi, dans une attitude de pèlerin qu’il est possible de retrouver son CENTRE.

Cette quête offre une extraordinaire façon de cheminer et de rayonner dans l’union de l’humain et du divin. Nous voyageons en Inde et l’Inde voyage en nous. C’est là la MAGIE de l’Inde, qui subjugue, émerveille, exaspère aussi, déconcerte, mais surtout séduit et ENSORCELLE.

Franco-Indo-Canadienne Catherine Agostini considère depuis sa jeunesse la vie comme un laboratoire. Elle a une feuille de route avec des destinations aux quatre coins du globe, et a vécu en Europe, en Océanie, en Asie, a nomadisé avec les Touaregs du Sahara et fait escale au Canada. En chercheuse, elle a opté pour un parcours atypique et multidisciplinaire qu'elle considère comme un atout: ayant une formation d’agent de voyage, elle a d’abord enseigné la vente et la production du voyage, elle est guide spirituel Asie, instructeur d’Arts Martiaux, alpiniste chevronnée (Licancabur, Kilimandjaro, Cotopaxi), pilote ULM, elle a enseigné dans un bidonville en Inde, puis a travaillé́ à un haut niveau dans le monde de la course automobile (Championnat du Monde des Rallyes et responsable du Media Center du Grand Prix de F1) Ébranlée par un deuil , son cœur se brise, mais c’est son cœur de pierre qui se brise pour laisser émerger un cœur plus humain. La mort la propulse dans la vie... La voyageuse au long cours met alors le cap sur le plus fabuleux voyage, le Voyage Intérieur, un voyage vers l´expansion de la conscience, où elle apprend à aimer l´ombre autant que la lumière. Depuis cet éveil elle se découvre une vocation: être Passeur de Vie, pour plus de chaleur, de compassion et d´Amour et accompagne la vie jusqu'à la mort dans une unité de soins palliatifs, ainsi que les femmes incarcérées afin de briser "le syndrome de la porte tournante "dans le cadre de la réinsertion. Riche d'une expertise de plus de 15 ans, d'un savoir-faire et d'un savoir- être elle est Fondatrice et Directrice de Latitude bien- Être, une entreprise de ressourcement (www.latitudebienetre.org), elle est coach/ conférencière, rédactrice bloggeuse, en processus d’écriture elle est enseignante Yoga Nidrâ et Méditation, lectrice praticienne des dossiers akashiques, et thérapeute énergétique dans la tradition shinto. Son cœur l'appelle à se tourner vers l'autre, car aller à sa rencontre est toujours source d'enrichissement réciproque et créatif. «On a deux vies et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on en n'a qu'une.» - Confucius.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *