Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

L’importance du « Self Talk »

Par  |  0 commentaire


À tous les jours, vous discutez avec votre famille, vos collègues, vos amis et j’en passe. Lorsque vous vous adressez aux gens, vous êtes (à quelques exceptions près) conscients du  pouvoir de vos mots. Vous faites donc attention à ce que vous dites en employant un vocabulaire respectueux.

Mais dites-moi, faites-vous de même pour vous-même au quotidien?

Se parler à soi-même

Nous parlons à nous-mêmes, à raison de 150-300 mots par minute dans notre tête. Un débit fort important de pensées et d’idées  se bousculent continuellement. Lorsque nous avons ce que l’on appelle « ce dialogue intérieur » il se situe au niveau du conscient…et il converse directement avec notre subconscient.

The subconscious is our own personal servo-mechanism that works on our behalf 24 hours a day, 7 days a week. – James Jensen

On concilie ses pensées et ses ambitions

Pour une vie harmonieuse, il est important de concilier son dialogue conscient à vos envies les plus sincères.  Si vous désirez une relation de couple saine et épanouie et que vos pensées se résument à: « jamais je ne trouverai une personne qui m’aimera pour ce que je suis » vous donnez l’ordre à votre subconscient de vous entraîner dans ce genre de relations.

It’s important to note that we don’t get what we WANT in life, we get what we EXPECT, unless what we want and what we expect are the same. – James Jensen

Changez votre vie en modifiant vos pensées

L’étape principale est de commencer par apprendre à vous parler autrement. Il ne s’agit pas d’une étape facile car ces dialogues avec vous-mêmes sont ancrés depuis longtemps (expériences de vie, situation familiale). Il est temps d’en faire fi et de passer à l’action autant dans votre vie…que dans votre tête.

C’est un exercice qui au départ s’avère difficile  mais à chaque fois qu’une pensée négative – qui ne va pas au diapason de ce que vous désirez – vous effleure l’esprit, ne la chassez pas MAIS TRANSFORMEZ-LA!

Comment?

Par exempe, lorsque vous  faites une erreur vous êtes du type à vous taper sur la tête en vous traitant « d’incapable », revenez sur cette pensée. Premièrement, ne jugez pas cette pensée mais revoyez-la!

Vous pouvez vous dire par exemple que:  » NON, ce n’est pas que vous êtes incapable en tout temps mais que vous avez fait une erreur et que vous avez appris. » Ensuite, fermez votre pensée en ajoutant un élément positif. Par exemple: « Vous aimez cette belle opportunité d’apprendre et de grandir ».

Prenez soin de vous et de votre dialogue intérieur!

Julie Thério
Fondatrice, BOHOS.CA + équipe Mon Yoga Virtuel

Passionnée par les gens, l'art de vivre, le mouvement du corps et l’écriture, Julie se dédie à un mode de vie sain par le biais du blogue qu’elle a fondé, la rédaction /consultation mode de vie et l'enseignement du yoga et du danga (yoga-danse).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *