Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

L’Aventure: il faut la cueillir

Par  |  0 commentaire


L’aventure: « Une exploration passionnée de l’inconnu » Milan Kundera.

Selon Wikipédia, une aventure (en latin aventura) est une suite de péripéties et de rebondissements, constituant le plus souvent la trame d’une histoire fictive ou réelle ; il peut également s’agir d’un événement fortuit, de caractère singulier ou surprenant, qui concerne une ou plusieurs personnes. Milan Kundera définit l’aventure comme une « exploration passionnée de l’inconnu ».

L’âme nomade et l’esprit aventurier, je considère depuis l’enfance la vie comme un laboratoire. L’aventure c’est « avoir envie »de vivre quelque chose.
Il y a des rêves d’enfant dont on ne se sépare jamais.

À l’âge de 3 ans, je crois, ma mère (eurasienne) offrit à mon frère et moi même une tenue indienne avec laquelle nous adorions nous déguiser tels un prince et sa princesse, inspirée par cet exotisme, plus tard j’acquérais une immense carte du monde, histoire d’enjoliver mon premier petit appartement d’étudiante et d’y apporter des relents de sirocco, de mousson et de visages enturbannés. Cette carte ne me quitta plus durant des années. J’en pris soin autant qu’un trésor porteur des rêves les plus fous.

Assoiffée d’ailleurs, de terres lointaines, d’expéditions d’extrême limite et de rencontres je tripe vibration de la découverte et rêve de cartes sans frontières.
En mode de ce que j’appelle « héroïne », à la maison on me surnommait « Indiana Jones », j’ai vécue aux quatre coins du globe, nomadisé avec les Touaregs, enseigné dans un bidonville en Inde, conquis le Kilimandjaro et bien d’autres aventures. Aujourd’hui guide en Asie, je suis aussi et surtout enseignante de Méditation Pleine Conscience.

Ébranlée par un deuil la voyageuse au long cours que je suis a alors mis le cap sur le plus fabuleux voyage, le Voyage Intérieur, un voyage vers l’expansion de la conscience, où j’apprends à aimer l’ombre autant que la lumière, un jour à la fois, une chose à la fois, une respiration à la fois.
Eurasienne, au carrefour de l’Orient et de l’Occident, mais surtout citoyenne du monde, en perpétuel mode « expédition » avec cet éternel attirance pour les terres inconnues, j’apprends (et enseigne, mais n’est on pas son plus fidèle élève?) la Pleine Conscience.

Vivre en portant une attention vigilante et bienveillante sur ce qui est permet de réinitier la magie dans nos vies.

Mon mantra: « Devenir un explorateur ravi du paysage de sa vie »
En accompagnant la fin de vie, en Unité de Soins palliatifs, la grande aventure n’est-ce pas la goutte d’eau que l’on dépose sur les lèvres du mourant ?

« La magie de la vie ce n’est pas de marcher sur l’eau ou les braises ardentes, la magie de la vie, c’est de marcher sur terre » Thich Nhat Hanh.

Je terminerais et complèterais ma réflexion, la grande aventure il faut la cueillir, avec les mots de Jacques Brel qui résonnent au plus profond de mon être.

L’aventure commence à l’aurore
À l’aurore de chaque matin
L’aventure commence alors
Que la lumière nous lave les mains

Pour Martin c’est le fer sur l’enclume
Pour César le vin qui chantera
Pour Yvon c’est la mer qu’il écume
C’est le jour qui s’allume
C’est le blé que l’on bat

Tout ce que l’on cherche à redécouvrir
Fleuri chaque jour au coin de nos vies
La grande aventure il faut la cueillir
Entre notre église et notre mairie
Entre la barrière du grand-père Machin
Et le bois joli de monsieur l’Baron
Et entre la vigne de notre voisin
Et le doux sourire de la Madelon

L’aventure commence à l’aurore
À l’aurore de chaque matin
Tous ceux que l’on cherche à pouvoir aimer
Sont auprès de nous et à chaque instant
Dans le creux des rues, dans l’ombre des prés
Au bout du chemin, au milieu des champs
Debout dans le vent et semant le blé
Pliés vers le sol, saluant la terre
Assis près des vieux et tressant l’osier
Couchés au soleil, buvant la lumière

L’aventure commence à l’aurore
Et l’aurore nous guide en chemin
L’aventure c’est le trésor
Que l’on découvre à chaque matin.

Et vous, comment dessinez-vous l’aventure ?

Franco-Indo-Canadienne Catherine Agostini considère depuis sa jeunesse la vie comme un laboratoire. Elle a une feuille de route avec des destinations aux quatre coins du globe, et a vécu en Europe, en Océanie, en Asie, a nomadisé avec les Touaregs du Sahara et fait escale au Canada. En chercheuse, elle a opté pour un parcours atypique et multidisciplinaire qu'elle considère comme un atout: ayant une formation d’agent de voyage, elle a d’abord enseigné la vente et la production du voyage, elle est guide spirituel Asie, instructeur d’Arts Martiaux, alpiniste chevronnée (Licancabur, Kilimandjaro, Cotopaxi), pilote ULM, elle a enseigné dans un bidonville en Inde, puis a travaillé́ à un haut niveau dans le monde de la course automobile (Championnat du Monde des Rallyes et responsable du Media Center du Grand Prix de F1) Ébranlée par un deuil , son cœur se brise, mais c’est son cœur de pierre qui se brise pour laisser émerger un cœur plus humain. La mort la propulse dans la vie... La voyageuse au long cours met alors le cap sur le plus fabuleux voyage, le Voyage Intérieur, un voyage vers l´expansion de la conscience, où elle apprend à aimer l´ombre autant que la lumière. Depuis cet éveil elle se découvre une vocation: être Passeur de Vie, pour plus de chaleur, de compassion et d´Amour et accompagne la vie jusqu'à la mort dans une unité de soins palliatifs, ainsi que les femmes incarcérées afin de briser "le syndrome de la porte tournante "dans le cadre de la réinsertion. Riche d'une expertise de plus de 15 ans, d'un savoir-faire et d'un savoir- être elle est Fondatrice et Directrice de Latitude bien- Être, une entreprise de ressourcement (www.latitudebienetre.org), elle est coach/ conférencière, rédactrice bloggeuse, en processus d’écriture elle est enseignante Yoga Nidrâ et Méditation, lectrice praticienne des dossiers akashiques, et thérapeute énergétique dans la tradition shinto. Son cœur l'appelle à se tourner vers l'autre, car aller à sa rencontre est toujours source d'enrichissement réciproque et créatif. «On a deux vies et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on en n'a qu'une.» - Confucius.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *