Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

La paix en soi, la paix en marche

Par  |  0 commentaire


À l’occasion de la journée mondiale de la paix du 21 Septembre, je souhaite vous partager un rêve:
« I am a dreamer, but I am not the only one »…

Cultiver la paix en soi, au sein de la famille, de la société, de la communauté internationale, ne relève pas du miracle, c’est un art accessible à tous pour vivre dans l’harmonie. Cet art d’écouter l’autre et d’entrer en relation profonde avec lui, au-delà de tous les obstacles, Thich Nhat Hanh l’a mis en pratique au cours de nombreuses rencontres, comme celle entre Israéliens et Palestiniens relatés ici, et qui a eu lieu en 2001 au village des Pruniers, en Dordogne où il réside depuis 1982. Au-delà des « bons sentiments », cet art s’appuie sur une méthodologie précise que Thich Nhat Hanh résume en cinq points qui sont autant de thèmes pour une pratique quotidienne de la paix.

Il y a la pratique de la Pleine Conscience; la Pleine Conscience est une énergie qui nous aide à être au courant de ce qui se passe dans l’instant présent, ici même. On peut respirer pour générer l’énergie de la Pleine Conscience; on peut marcher pour générer cette énergie de Pleine Conscience; on peut s’asseoir, on peut cuisiner dans la Pleine Conscience; on peut aussi faire la vaisselle dans la Pleine Conscience. La Pleine Conscience nous aide à nous établir dans le moment présent pour que nous puissions être vraiment là, vraiment vivants. Dans la vie quotidienne, on se perd: notre corps est là mais notre esprit est ailleurs; nous ne sommes pas vraiment là; nous sommes pris dans le passé ou dans le futur, nous sommes pris dans nos projets, notre crainte, notre souffrance; nous ne sommes pas vraiment là. Donc la pratique de la marche méditative ou bien de la respiration consciente nous aide à ramener le corps vers l’esprit. « J’inspire, je sais que j’inspire; j’expire, je sais que j’expire; j’inspire, je sais qu’une inspiration est en train de se dérouler; j’expire, je souris à mon expiration ». Et quand on respire comme cela, on peut générer la Pleine Conscience qui nous aide à nous établir dans le moment présent; on peut aussi marcher dans la Pleine Conscience, boire son thé, son café dans la Pleine Conscience, et ainsi la Pleine Conscience nous habite et nous redevenons vivants et présents.

La vie contient plein de merveilles; les merveilles de la vie se trouvent dans notre corps, dans notre esprit; les merveilles de la vie sont autour de nous, et c’est pourquoi on nous apprend à nous réjouir des merveilles de la vie pour notre propre bonheur, pour notre nutrition et notre guérison. Dans cette Vision on s’amuse. Bien entendu, lorsque je fais une inspiration je sais que je suis vivant, et être vivant c’est un miracle; on doit fêter cela, on doit fêter le fait que nous sommes encore vivants et que le monde est toujours là autour de nous.

Donc, célébrer la vie est ce que l’on doit faire aujourd’hui; nous pouvons célébrer la vie tout faisant une inspiration, tout en faisant un pas dans la Pleine Conscience, tout en contemplant un arbre, un nuage, etc. Se mettre en contact avec les merveilles de la vie dans l’instant présent peut nous aider à nous guérir, à nous nourrir, a nous pacifier. La Pleine Conscience est donc essentielle pour vivre en profondeur tous les moments de notre vie quotidienne avec bienveillance. Avec la Pleine Conscience nous avons également de la concentration; on vit concentré à chaque moment; on vit en profondeur chaque moment de sa vie quotidienne.

C’est un entraînement, et quelques journées d’entraînements peuvent déjà nous aider à vivre beaucoup plus profondément notre vie quotidienne. Bien sûr qu’on peut s’amuser, mais on s’amuse de telle sorte que la joie, la paix, la fraternité soient possibles. Il y a aussi bien sûr de la violence, de la peur, du désespoir, de la colère en nous, et il est important de prendre soin de ces énergies négatives. On doit apprendre à gérer notre souffrance, notre colère, notre violence. Apprendre à pouvoir reconnaître ces énergies négatives en vous : la haine, la peur, la colère pour pouvoir les embrasser, afin de pouvoir les transformer et ainsi bâtir « la première paix mondiale »

Franco-Indo-Canadienne Catherine Agostini considère depuis sa jeunesse la vie comme un laboratoire. Elle a une feuille de route avec des destinations aux quatre coins du globe, et a vécu en Europe, en Océanie, en Asie, a nomadisé avec les Touaregs du Sahara et fait escale au Canada. En chercheuse, elle a opté pour un parcours atypique et multidisciplinaire qu'elle considère comme un atout: ayant une formation d’agent de voyage, elle a d’abord enseigné la vente et la production du voyage, elle est guide spirituel Asie, instructeur d’Arts Martiaux, alpiniste chevronnée (Licancabur, Kilimandjaro, Cotopaxi), pilote ULM, elle a enseigné dans un bidonville en Inde, puis a travaillé́ à un haut niveau dans le monde de la course automobile (Championnat du Monde des Rallyes et responsable du Media Center du Grand Prix de F1) Ébranlée par un deuil , son cœur se brise, mais c’est son cœur de pierre qui se brise pour laisser émerger un cœur plus humain. La mort la propulse dans la vie... La voyageuse au long cours met alors le cap sur le plus fabuleux voyage, le Voyage Intérieur, un voyage vers l´expansion de la conscience, où elle apprend à aimer l´ombre autant que la lumière. Depuis cet éveil elle se découvre une vocation: être Passeur de Vie, pour plus de chaleur, de compassion et d´Amour et accompagne la vie jusqu'à la mort dans une unité de soins palliatifs, ainsi que les femmes incarcérées afin de briser "le syndrome de la porte tournante "dans le cadre de la réinsertion. Riche d'une expertise de plus de 15 ans, d'un savoir-faire et d'un savoir- être elle est Fondatrice et Directrice de Latitude bien- Être, une entreprise de ressourcement (www.latitudebienetre.org), elle est coach/ conférencière, rédactrice bloggeuse, en processus d’écriture elle est enseignante Yoga Nidrâ et Méditation, lectrice praticienne des dossiers akashiques, et thérapeute énergétique dans la tradition shinto. Son cœur l'appelle à se tourner vers l'autre, car aller à sa rencontre est toujours source d'enrichissement réciproque et créatif. «On a deux vies et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on en n'a qu'une.» - Confucius.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *