Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

La crème solaire : en mettre ou pas ?

Par  |  0 commentaire


On nous conseille de nous enduire de crème solaire pour nous protéger contre le cancer de la peau… D’un autre côté, des chercheurs mettent en garde contre certains ingrédients contenus dans les produits solaires, qui traversent la peau et seraient néfastes pour notre santé !

Les deux sont vrais, bien sûr que l’exposition est risquée, mais les crèmes chimiques modifient notre équilibre hormonal et viennent glisser des toxines sous forme de nanoparticules jusque dans nos cellules. La solution est probablement de s’exposer sans crème et sans avoir lavé sa peau au petit matin, puis de rester à l’ombre le reste de la journée et de ressortir le soir. Cette recommandation est particulièrement importante pour les enfants.

Et si vous devez vous exposer aux heures les plus chaudes et que vous souhaitez mettre une crème, voici les composés les moins toxiques :
¬ Parsol® 1789 ou avobenzone avec Mexoryl® (SX et XL) ou octocrylène ;
¬ Tinosorb® (ou bemotrizinol) ;
¬ Oxyde de zinc ;
¬ Dioxyde de titane.

Connaissez-vous les effets bénéfiques des rayons du soleil ?

  •  Le soleil stimule la fonction cutanée au niveau de la couche basale (la première couche de cellules), mais également les glandes sébacées et sudoripares. Il permet d’activer l’élimination par la transpiration même lorsque vous ne voyez pas la sueur !
  • Il joue un rôle essentiel dans l’accroissement de la pigmentation en mélanine, puissant anti-radicalaire qui nous protège des agressions ;
  • Il participe à la synthèse des vitamines, des hormones et de la transformation du cholestérol en vitamine D ;
  • Il permet la cicatrisation et l’aseptisation des plaies qui guérissent plus vite au soleil. Notez que si le corps a beaucoup de toxines, la plaie laissera plus facilement une cicatrice !
  • Il favorise l’ossification et l’assimilation grâce à la vitamine D, qui permet de mieux fixer le calcium.

Le saviez-vous ? Paradoxalement, un plâtre sur un membre cassé peut ralentir le temps d’ossification nécessaire pour réparer une fracture, car l’os est privé de rayonnement solaire.

 À propos de la vitamine D

Elle est synthétisée par l’organisme à partir du cholestérol sous l’action des rayonnements UVB de la lumière. Elle joue un rôle global sur le métabolisme humain, particulièrement sur le système immunitaire, notre production d’hormones, sur nos glandes (thyroïde, pituitaire, thymus…), mais également sur nos tissus (muscles, moelle osseuse…), notre humeur et même notre libido !
Les études montrent qu’une grande partie de la population est carencée en vitamine D. Avec l’âge, on la synthétise aussi moins facilement. Une personne âgée, pour une même durée d’exposition, fabriquera quatre fois moins de vitamine D qu’une personne de 25 ans.

Les naturopathes recommandent un dosage compris entre 50 et 100 ng/ml. Et en cas de déficit, c’est la forme D3 qui doit être donnée. Pour remonter son taux de vitamine D, la dose efficace journalière de vitamine D3 (dose qui permet d’obtenir le taux de vitamine D sanguin optimal), se situe entre 2 000 et 4 000 UI (UI = Unités Internationales. La dose 4 000 UI correspond à la dose limite de sécurité fixée en 2012 par l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments).

Un apport quotidien de vitamine D naturelle est la méthode la plus efficace, contrairement à un apport massif tous les deux ou trois mois qui risque de saturer l’organisme. Évitez aussi la vitamine D de synthèse en ampoule, qui contient des édulcorants et des excipients potentiellement cancérigènes ! Vous trouverez en vente libre des flacons gouttes de vitamine D naturelle de 10 000 ml (contenant 100 000 UI). Vous pouvez prendre 10 à 12 gouttes par jour, tous les jours, pour obtenir la dose recommandée. Vous pouvez aussi mélanger la totalité du flacon dans un litre d’huile équilibrée en oméga-3 et oméga-6. Consommez chaque jour, sur vos salades et sur vos plats, 2 à 3 cuillerées à soupe de cette huile, sans la chauffer. Vous consommerez environ 2 000 à 3 000 UI de vitamine D3 par jour.

Envie d’en savoir plus sur la naturopathie ? Découvrez le nouveau livre La Naturopathie, C’est la vie (Editions First, d’Anne-Claire Meret) qui vient de sortir.


Anne-Claire Meret publie en février 2016 l’ouvrage Recettes Détox Gourmandes en collaboration avec Garlone Bardel, puis en juin 2016, La Naturopathie pour les nuls en collaboration avec Anne-Marie Narboni (préface de Henri Joyeux), chez First Editions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *