Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Du yoga à la sexualité : l’ouverture du coeur

Par  |  2 Commentaires


Les apprentissages que l’on fait dans notre pratique de yoga peuvent se transférer à la sexualité. En prendre conscience peut nous permettre de les intégrer et de les ancrer.

On the mat

Rares sont les classes de yoga, où on ne mentionnera pas, même subrepticement, l’ouverture du coeur. Principe abstrait au début, cet aspect de la pratique deviendra central, généralement rapidement. On portera donc notre attention à dégager la poitrine, le sternum, les poumons et à ne pas comprimer l’espace entre les omoplates. En expérimentant simplement cette action souvent subtile, on pourra ressentir des changements dans les sensations présentes, des modifications se répercutant dans toute la posture, mais aussi de nouvelles émotions. Les postures d’ouverture du coeur nous placent en position de recevoir, d’apprendre. Il est possible que tout ce nouveau soit confrontant, en respirant bien et en accueillant ce qui est présent, l’inconfort laisse entrevoir des chemins jamais vus auparavant. Il se peut aussi, qu’en ouvrant un tout petit peu plus le coeur, la respiration soit libérée et que la posture devienne plus confortable et génère plus d’espace.

 

Off the mat

Il est souvent très difficile d’ouvrir son coeur dans la vie, encore plus dans une relation amoureuse. Ouvrir son coeur nous amène à dévoiler notre vulnérabilité alors qu’on a souvent appris à se protéger. En tentant de ne montrer que sa force, on s’efforce de ne pas être la cible des attaques des autres, de ne pas être blessé. Malheureusement, en ne se montrant que superficiellement, on s’empêche de vivre une véritable rencontre. Ouvrir son coeur, ça veut dire être vrai, authentique, parler de soi, mais aussi s’ouvrir à l’autre, à son expérience, au regard qu’il pose sur le monde. Au-delà de l’échange d’information ou d’opinion, en ouvrant son coeur, on tente de partager profondément notre rapport au monde et notre univers intérieur. Le magnifique paradoxe ici, est que souvent, on n’exprimera pas notre vulnérabilité de peur d’être jugé et rejeté, alors que c’est en étant accueilli tel qu’on est, entièrement, par un coeur ouvert que nous pourrons assumer et faire briller notre vulnérabilité. Pour y arriver, il faudra prendre le plus beau risque qui soit : être soi-même.

 

On the mat (au lit)

On peut avoir pris l’habitude de ne partager que son corps. On peut croire qu’une relation sexuelle n’est que physique. Que les besoins sexuels sont des besoins de base. Pourtant, il apparait souvent que la sexualité, quelle que soit sa forme, répond à des besoins émotifs. Lorsque les coeurs sont impliqués, la relation entre les corps peut-être beaucoup plus riches, la connexion plus profonde. Quel bonheur que celui de sentir qu’on partage l’entièreté de son être avec l’entièreté de l’autre. Tout comme sur le tapis de yoga, ouvrir son coeur peut être confrontant et susciter de la peur, mais en lui permettant de prendre de l’expansion, on ouvre la porte à une infinité de sensations, d’émotions et de possibilités.

ill-show-you-mine-if-you-show-me-yours

Geneviève Labelle est sexologue, intervenante sociale et animatrice de cours prénataux. Depuis 2003, elle offre aux parents, ainsi qu’aux intervenants des milieux périnatal, préscolaire, scolaire et communautaire, des ateliers sur la sexualité qui permettent d’acquérir de nouvelles connaissances, d’alimenter la réflexion, de comprendre le développement sexuel et de réfléchir sur soi. Diplômée de l’UQAM à la maîtrise en sexologie clinique, elle propose des services de sexothérapie à la clinique Émergence Santé située à Montréal ainsi qu’à Eastman. Geneviève est une passionnée de la sexualité humaine, en plus d’avoir développé une grande habileté en animation et en intervention auprès de diverses clientèles. Son approche démystifie certains aspects de la sexualité et facilite la route qui mène à une expérience enrichissante et débordante de satisfaction.

2 commentaires

  1. Stéphane Angers

    18 février 2015 à 4:48

    Tout à fait en accord avec ce qui est dit par rapport à la vulnérabilité et à l’expansion du coeur liée au yoga. J’aurais pris encore plus d’information. Texte court mais savoureux.

  2. Geneviève Labelle

    19 février 2015 à 3:09

    Merci beaucoup pour les bons mots! Ce thème reviendra surement plus ou moins subtilement dans les billets futurs. :o)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *