Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Du yoga à la sexualité: les hauts et les bas

Par  |  0 commentaire


Les apprentissages que l’on fait dans notre pratique de yoga peuvent se transférer à la sexualité. En prendre conscience peut nous permettre de les intégrer et de les ancrer.

On the mat

Ceux et celles qui ont eu la piqure du yoga ont tous pris, à un moment ou un autre, l’engagement de pratiquer régulièrement. Une fois par semaine, deux fois, trois fois, tous les jours pourquoi pas ? Peu importe le degré d’ambition, pendant un moment l’engagement est respecté. On est fier(e) de nous et on savoure les bienfaits de cette pratique régulière. Puis la vie nous rattrape. On a un rush au travail, de nouveaux contrats, les enfants sont malades, un nouvel amoureux se pointe le bout du nez, etc. Et on manque une classe, parfois deux, parfois trois. Et la culpabilité s’installe.

Pourtant, il s’agit d’une expérience comme une autre qu’on gagne à accueillir. Au lieu d’être en réaction, peut-on simplement se dire que c’est ce qui est possible pour l’instant ? Est-ce possible d’adapter sa pratique ? Pratiquer à la maison même si les enfants sont autour et que tout n’est pas parfait et fluide ? Se contenter de quelques salutations au soleil ? L’important c’est de ne pas perdre de vue que notre pratique nous tient à coeur, que ça nous fait du bien et que nous y reviendrons dès que possible.

 

Off the mat

C’est un peu la même chose concernant les bonnes résolutions qu’on prend pour notre vie amoureuse et sexuelle. Les meilleures habitudes du monde seront bouleversées à un moment ou un autre par des imprévus. Quand ça arrive, on peut avoir l’impression qu’on a failli à la tâche, qu’on va retomber dans nos vieilles habitudes. On peut aussi se féliciter d’avoir conscience que ce qu’on souhaitait est en train de glisser, reconnaître qu’on tient à ce que ça revienne et faire ce qu’on peut pour remettre ça en place dès que possible. La capacité à s’ajuster et à remonter après certaines périodes difficiles est probablement une stratégie plus réaliste et plus efficace que de tenter de tenir en place coute que coute un cadre rigide, aussi bienfaiteur soit-il.

Geneviève Labelle est sexologue, intervenante sociale et animatrice de cours prénataux. Depuis 2003, elle offre aux parents, ainsi qu’aux intervenants des milieux périnatal, préscolaire, scolaire et communautaire, des ateliers sur la sexualité qui permettent d’acquérir de nouvelles connaissances, d’alimenter la réflexion, de comprendre le développement sexuel et de réfléchir sur soi. Diplômée de l’UQAM à la maîtrise en sexologie clinique, elle propose des services de sexothérapie à la clinique Émergence Santé située à Montréal ainsi qu’à Eastman. Geneviève est une passionnée de la sexualité humaine, en plus d’avoir développé une grande habileté en animation et en intervention auprès de diverses clientèles. Son approche démystifie certains aspects de la sexualité et facilite la route qui mène à une expérience enrichissante et débordante de satisfaction.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *