Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Du yoga à la sexualité : Le retour

Par  |  2 Commentaires

Les apprentissages que l’on fait dans notre pratique de yoga peuvent se transférer à la sexualité. En prendre conscience peut nous permettre de les intégrer et de les ancrer.

 On the mat

Ça y est. C’est le retour. Après une pause, le yoga reprend une place dans notre vie. Même si on en a fait souvent, c’est encore une fois une nouvelle expérience. On se demande comment notre corps réagira, ce qui sera difficile, ce qui sera nouvellement possible. Arriverons-nous à toucher nos orteils ? Est-ce que le chien tête en bas sera un instant de détente ou un combat à finir ? C’est alors qu’on se rappelle la base du yoga : utiliser ce moment pour se rencontrer, pour accueillir ce qui se manifeste, doucement, sans jugement. Savourer chaque moment de bien-être. Et c’est le corps détendu, l’esprit clair et un petit sourire aux lèvres qu’on regagne notre vie quotidienne.

Off the mat

Après un long moment passé sans rencontrer personne avec un potentiel érotique ou amoureux, par choix ou à cause des aléas de la vie, il est possible qu’au moment de reprendre, des questionnements nous assaillent. Serons-nous à la hauteur ? Nous rappelons-nous l’étiquette de ce genre de rencontre ? Et si on n’avait plus envie d’être là ? Aurons-nous la force de sortir de notre confortable chez soi ? Il est alors temps de se rappeler que, tout comme au yoga, il est possible de profiter de l’expérience pour accueillir ce qui est en train de se vivre et ainsi rencontrer cette partie de nous-mêmes. En prenant le temps d’exister une respiration à la fois, on se donne la chance de bien comprendre comment on se sent, de faire une évaluation réaliste de ce qui se passe et de réajuster le moment à mesure qu’il se crée.

On the mat (au lit)

Au moment de reprendre une vie sexuelle après une période d’abstinence, il serait étonnant qu’aucune question ne traverse notre esprit. À moins que l’attirance soit fulgurante et qu’on se jette dans les bras de l’autre sans réfléchir. Ce qui n’est pas la norme, disons-le. Bref, il est possible qu’on se pose (encore une fois) beaucoup de questions : est-ce que cette caresse est appréciée par l’autre ? Qu’est-ce qui est trop ? Qu’est-ce qui est assez ? Est-ce que mon corps est digne de recevoir de l’attention ? Suis-je à l’aise d’exprimer mon plaisir en présence de l’autre ? Pourrais-je assumer que mon corps n’orgasme peut-être pas ? Si certaines personnes vont tenter de se couper de ces questions pour essayer de profiter du moment, je proposerais l’inverse, soit de ralentir ce qui est en train de se passer, de prendre conscience que ces questions se posent puis de respirer, encore, et de ramener lentement son attention à ce qui se passe dans son corps, puisque que c’est ainsi que non seulement on trouvera les réponses, mais qu’on pourra ressentir le plaisir naissant s’il y a lieu.

Geneviève Labelle est sexologue, intervenante sociale et animatrice de cours prénataux. Depuis 2003, elle offre aux parents, ainsi qu’aux intervenants des milieux périnatal, préscolaire, scolaire et communautaire, des ateliers sur la sexualité qui permettent d’acquérir de nouvelles connaissances, d’alimenter la réflexion, de comprendre le développement sexuel et de réfléchir sur soi. Diplômée de l’UQAM à la maîtrise en sexologie clinique, elle propose des services de sexothérapie à la clinique Émergence Santé située à Montréal ainsi qu’à Eastman. Geneviève est une passionnée de la sexualité humaine, en plus d’avoir développé une grande habileté en animation et en intervention auprès de diverses clientèles. Son approche démystifie certains aspects de la sexualité et facilite la route qui mène à une expérience enrichissante et débordante de satisfaction.

2 commentaires

  1. Letizia

    3 février 2017 à 3:22

    Bonjour Genevieve, merci pour ton article. On ne parle pas beaucoup de yoga et de sexualité. Je trouve que c’est une démarche intéressante. Merci

  2. Pingback: Du yoga à la sexualité : Le retour – Geneviève Labelle, sexologue et psychothérapeute

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *