Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Besoin de reconnaissance?

Par  |  0 commentaire

Il y a de ces petites phrases, anodines en apparence, qui nous font l’effet d’un coup de pied au derrière. Elles nous donnent du même coup l’opportunité d’envisager certaines situations sous un autre angle…

À l’occasion d’un rendez-vous en acupuncture, entre la prise du pouls et autres préalables, une discussion s’amorce sur ma démarche professionnelle et personnelle. J’aborde le fait que certains de mes proches ne comprennent pas trop mon travail. Et que ce sentiment crée chez moi une insécurité quant à la réussite potentielle de ma petite entreprise de massage bien-être et thérapies énergétiques.

«C’est important pour toi, cette validation?»

«Euh, c’est-à-dire que… Non, enfin si…»

Discussion close, de toute façon le soin commence. Je devrais dire le travail commence,  car finalement ce que j’ai réalisé c’est que je déplaçais mon manque de confiance en moi vers les autres. Alors, leur incompréhension de ce que je fais, sur le questionnement que l’on puisse en faire un métier est surtout l’arbre qui cache la forêt. Celle de mes multiples doutes. Et le doute, ça empêche d’avancer droit vers son but. Un pas en avant, trois pas en arrière, on piétine!

Savoir s’assumer 

Comment faire embarquer les autres dans notre projet si on n’assume pas ce que l’on fait hein? Après tout, j’ai tous les outils scolaires nécessaires: plusieurs formations (encore une récemment), des stages complémentaires… j’ai le cursus et le CV qui va avec!  Il va bien falloir que j’arrête d’attendre les bons points comme à l’école primaire, de chercher une validation constante. Ce sont les résultats de mon travail qui peuvent me l’offrir. Rien d’autre. Je le sais par expérience.

Être à la bonne place

Surtout, le plus important, quand je donne un soin, j’ai le sentiment d’être à la bonne place. Pas un sentiment raisonné, mais un senti profond et à plusieurs niveaux. Vous voyez de quoi je parle? Une espèce d’expérience du « ici et maintenant », solide en confiance. Cette impression d’être alignée avec tout le reste est incroyable!

J’ai révisé mes positions depuis ce rendez-vous, admis en mon for intérieur que si je n’osais pas me lancer dans une offre de traitements énergétiques c’était mon problème, et un problème à adresser au plus vite. Fini le niaisage, c’est le temps du coming out!

Et vous, si vous deviez vous parler dans le casque, ce serait à propos de quoi?

Sylvie Michelon a quitté la France en 1996 pour faire une maîtrise en littérature à l’Université de Sherbrooke. Par la suite elle passera plusieurs mois en Argentine, et reviendra à Montréal pour mieux repartir… en Amérique du Sud. Ayant ramené des reportages de ses voyages dans différents pays elle commencera une carrière de journaliste. Après avoir travaillé comme pigiste et dans plusieurs équipes de rédaction, elle décide de prendre un autre chemin pour trouver l’équilibre dans sa vie. Une pratique régulière du hatha yoga depuis une dizaine d’années combinée à un intérêt accru pour les médecines complémentaires et le travail énergétique l’ont amenée à étudier en massothérapie et à devenir dans un premier temps praticienne en massage yoga thaïlandais. Elle fait aujourd’hui partie d’une équipe de 8 thérapeutes représentant 6 disciplines (ostéopathie, hypnothérapie, acupuncture, etc) travaillant à la clinique Espace Individuus (http://www.espaceindividuus.com/) Maman et belle-mère de deux filles, elle continue de se former en massothérapie, motivée par la découverte des aspects thérapeutiques de plusieurs techniques, de même qu'en naturothérapie. Sylvie est membre du Regroupement des massothérapeutes du Québec (RMQ).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *