Boutique Vivre en Yoga Boutique Vivre en yoga

Alimentation : la naturopathie avec mon ado

Par  |  2 Commentaires

« L’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir. »
Bernard Werber

À l’adolescence, période de découvertes, beaucoup d’habitudes alimentaires prises dans l’enfance volent en éclats. Alors que l’enfant observait le modèle parental pour le copier et intégrer ce qui était bon pour lui, l’adolescent s’oppose naturellement à ce modèle pour construire son identité personnelle et alimentaire. C’est à ce moment-là que l’adolescent adopte l’alimentation déstructurée et le « snacking ».

Pas de panique, tout est une question d’équilibre

60 % des adolescents ne sont pas satisfaits de leur apparence physique et 4 jeunes adolescentes sur 10 se trouvent grosses. Déjà soumis à des changements inconfortables et à des émotions nouvelles, ne sur-stressez pas votre ado avec vos inquiétudes quant à ses besoins énergétiques pour sa croissance et ses mauvaises habitudes alimentaires. Acceptez qu’il fasse ses propres expériences et prenez votre mal en patience.

Les adolescents sont sensibles à l’environnement, à la façon dont leurs amis s’alimentent, aux messages publicitaires et ils adorent les repas vite consommés. Si vous avez su, dans les premières années de la vie de l’enfant, intégrer à son mode de vie les règles nutritionnelles de base, rassurez-vous, il n’a pas tout oublié ! En revanche, s’il a toujours manqué de structure, il vous faudra trouver une façon de lui parler des choses essentielles. La période cristallise des difficultés relationnelles et existentielles, qui se répercutent sur des manifestations physiques, problèmes de sommeil, spasmophilie, colites, et des troubles du comportement alimentaire (pulsions sucrées, périodes de boulimie ou d’anorexie).

En pratique, à la maison :

  • Contrôlez ce qu’il y a à manger à la maison : proposez des repas sains et équilibrés. Il/elle mangera les pizzas, les frites et autres hamburgers à l’extérieur.
  • Proposez des légumes à tous les repas !
  • Limitez les produits laitiers et les viandes rouges.
  • Préparez deux à trois fois par semaine des poissons gras.

N’achetez pas de :
• céréales sucrées pour le matin, remplacez-les par des müeslis ou des granolas naturels composés de flocons d’avoine, d’oléagineux et de fruits secs ;
• biscuits, mais laissez à disposition des fruits frais et séchés, des amandes, etc. ;
• sodas. De temps en temps, proposez-lui du kéfir et du kombucha, deux boissons fermentées légèrement pétillantes et sucrées, pleines d’enzymes et de vitamines.

Trois raisons de mieux manger (à expliquer à votre ado) :

>> Les problèmes de peau sont intimement liés à la qualité de l’alimentation. En cas d’acné et/ou d’eczéma, il faut impérativement supprimer les produits laitiers, ainsi que les produits raffinés, gras et sucrés.

>> L’équilibre nutritionnel améliore la mémoire et le stress en période d’examen. Pour « doper » ses neurones, il suffit d’adopter une alimentation équilibrée, riche en céréales complètes (non raffinées), en bonnes protéines (poissons gras, volailles), en légumineuses, fruits secs, noix et légumes verts.

>> Les capacités sportives dépendent d’un apport énergétique de qualité. Éviter le grignotage et les aliments sans intérêt nutritionnel. Manger en quantité suffisante des fruits et des légumes, de bonnes protéines et des céréales.

Pour en savoir plus, découvrez La Naturopathie pour les nuls (Ed. First, 2016), d’Anne-Claire Meret et Anne-Marie Narboni.

Anne-Claire Meret publie en février 2016 l’ouvrage Recettes Détox Gourmandes en collaboration avec Garlone Bardel, puis en juin 2016, La Naturopathie pour les nuls en collaboration avec Anne-Marie Narboni (préface de Henri Joyeux), chez First Editions.

2 commentaires

  1. sophie

    28 novembre 2016 à 11:45

    Bonjour, Savez vous que prescrire à une ado qui souffre de maux de ventre pendant ses règles? merci!

    • AnneClaire Meret

      28 novembre 2016 à 11:51

      Bonjour Sophie !
      Je vous recommande d’enseigner à votre ado le fonctionnement de son corps pour qu’elle vive ses règles avec le plus de simplicité et de conscience possible. Pour cela, rejoignez des groupes qui enseignent la symptothermie, vous en trouvez sur les réseaux sociaux et il y a des formations/réunions « in real life ».
      Ensuite, assurez-vous qu’elle ne souffre pas d’une condition particulière comme l’endométriose afin de ne pas passer à côté de problèmes plus importants, pour cela voyez avec son gynécologue.
      Enfin, pour bien vivre ses cycles il faut bien vivre sa santé en général : alimentation, exercices physiques, repos de qualité et gestion du stress. Les règles sont un émonctoire privilégié pour nettoyer le corps chaque mois, plus il est fatigué et surchargé plus le corps mobilise d’énergie pour éliminer pendant les règles (douleurs, épuisements etc.).
      Excellente journée !
      Anne-Claire Meret

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *